Plus nous vivons la confiance et l’accordons, plus nous sommes heureux, généreux et altruistes, révèle une étude scientifique dirigée notamment par le psychiatre Christophe André. Vitale, contagieuse, la confiance est bénéfique pour chacun d’entre nous et pour le monde, qu’elle contribue à rendre meilleur.

 

La confiance renvoie à l’idée que l’on peut se fier à quelqu’un ou à quelque chose.

 

Dans l’étymologie latine, le verbe confier (du latin confidere : cum, « avec » et fidere, « fier ») signifie qu’on remet quelque chose de précieux à quelqu’un, en se fiant à lui et en s’abandonnant ainsi à sa bienveillance et à sa bonne foi. Cette origine souligne les liens étroits qui existent entre la confiance, l’espoir, la foi, la fidélité, la confidence, le crédit et la croyance. Cela étant, la confiance ne doit pas être absolue et aveugle et les autres n’ont pas à être toujours fiables et dignes de confiance.

 

 

La confiance permet de renforcer les liens dans les relations et, lorsqu’elle est dirigée vers soi-même, renforce l’estime de soi.

 

 

La confiance est la base de toute relation durable. On accorde une confiance comme une marque de reconnaissance et comme un pari : le pari que l’autre mérite cette confiance et la respecte. La confiance est ainsi la base de la longévité d’une amitié, de nombreux contrats sociaux ou commerciaux, de la fidélité dans un couple, et même de la paix entre deux nations. Trahir cette confiance de manière consciente est source de conflits et à l’origine de bien des relations perdues (commerciales, amicales, sociales, etc.).

 

 

Pour faire confiance, il est nécessaire de croire en les autres et accepter le risque de la dépendance. C’est pour cela que la confiance n’est jamais « neutre » dans une relation.

 

Remarquez, dans le mot « relation », on retrouve les verbes « relier » ou « lier » : rendre solidaire, assembler deux éléments, unir, attacher, bref on comprend bien là que dans une relation humaine il y a une sorte de dépendance à l’autre.

 

La confiance est donc fondamentale car, sans confiance, il serait difficile d’envisager l’existence même des relations humaines, des rapports de travail jusqu’à l’amitié ou bien l’amour. Sans confiance, on ne pourrait même pas envisager l’avenir et chercher à bâtir un projet qui se développe dans le temps. Comme l’expliquent un bon nombre de travaux en sciences sociales, c’est la confiance qui rend possible le développement de la socialité et le fonctionnement de la démocratie. De la même façon, notre système économique est basé sur la confiance.

 

 

Pourquoi certaines personnes nous inspirent confiance et pas d’autres ?

 

Ce qui nous inspire confiance est en premier lieu ce qui nous ressemble, ce que l’on reconnaît, ce qui nous paraît familier, proche, avec lequel nous partageons une communauté de valeurs, de principes. Ce que nous reconnaissons est ce que nous comprenons, ce qui a du sens pour nous, ce qui est logique, cohérent, congruent. Dès lors ce que nous ne comprenons pas, ce qui est illogique, ce qui est fou, étrange, surprenant, nous fait peur, nous inspire la méfiance. C’est pourquoi le fou nous effraie : nous ne comprenons pas sa logique, nous ne comprenons pas son cadre, ses réactions sont toujours inattendues, décalées, étranges.

 

La différence, l’inconnu, le non-sens, … font peur et nous rendent méfiant.

 

Faire confiance est antinaturel, faire confiance demande réflexion : seul celui qui pense fait confiance car il décide de faire confiance en conscience, en dépit de ce qui pourrait le conduire à se méfier.

 

 

Pouvons-nous pleinement et entièrement faire confiance ?

 

Faire confiance comporte des risques : celui d’être trompé, d’être trahi, d’être déçu.

 

Dans un monde de plus en plus individualiste, dominé par la défiance et la méfiance, la confiance est devenue un concept désuet qui a perdu de sa force avec la montée de l’égoïsme et l’abus de son usage dans notre société.

 

 

Faire confiance c’est accepter l’autre tel qu’il est vraiment et non tel que je le vois à travers ma paire de lunettes, avec mes valeurs, mes croyances, mes principes…ou tel que je voudrais qu’il soit. Faire confiance, c’est aussi faire preuve d’empathie.

 

 

L’être humain n’est pas structurellement, cérébralement et biologiquement câblé pour l’égoïsme. Les individus sont plutôt majoritairement altruistes. Ils prennent plaisir à aider les autres et le font aussi inconsciemment car ils perçoivent que c’est la seule issue. Dans la nature, seul, l’humain est assez faible. C’est pourquoi il ne nous est pas possible d’être absolument individualiste. Ce qui fait de nous des personnes capables de survivre et prospérer, c’est l’entraide, les comportements collaboratifs, le fait de s’attacher les uns aux autres, de soutenir les plus faibles… La confiance est une forme d’expression spontanée de ces comportements.

 

 

Si notre environnement ne récompense pas assez nos comportements de confiance, nous allons cesser de l’accorder. Il est nécessaire d’encourager ce sentiment et cette attitude. Nous devons tous, individuellement, nous montrer confiants mais aussi être dignes de confiance pour entretenir et faire grandir ce cercle vertueux.

 

 

Enfin, il est bon de rappeler que se méfier des autres est souvent le signe d’un manque de confiance en soi. Paul Thiébault, Général et écrivain, écrivait : « Soupçonner trop facilement les autres est presque toujours une preuve de sa propre faiblesse. La confiance est force, vertu et courage ». [Recueil de pensées 1805].

NOS DERNIERS ARTICLES

Les attentes des jeunes diplômés en entreprise

  • Article posté le 01/07/2024
  • Par Moreno Consulting

Par Marie BRETECHER.   ​Qu’attendent les étudiants et les jeunes diplômés de leur emploi et de l’entreprise ?   Recruter de « jeunes talents » est essentiel à l’entreprise pour se développer, innover, […]

Voir plus

DÉCOUVREZ LE METIER DE CONDUCTEUR(TRICE) DE TRAIN INTEROPERABLE FRANCE-ALLEMAGNE

  • Article posté le 27/05/2024
  • Par Moreno Consulting
Voir plus

L’importance du choix professionnel

  • Article posté le 12/05/2024
  • Par Moreno Consulting
Voir plus

Je suis neuroatypique, comment défendre ma candidature en entretien

  • Article posté le 16/04/2024
  • Par Moreno Consulting
Voir plus

Le Bilan d’Orientation by Moreno

  • Article posté le 28/03/2024
  • Par Moreno Consulting
Voir plus

DÉCOUVREZ LES MÉTIERS DU FERROVIAIRE

  • Article posté le 05/03/2024
  • Par Moreno Consulting
Voir plus

L’engagement associatif et citoyen comme vecteur (efficace) pour se développer

  • Article posté le 11/01/2024
  • Par Moreno Consulting
Voir plus

LE BILAN DE COMPETENCE MORENO CONSULTING

  • Article posté le 17/10/2023
  • Par Moreno Consulting
Voir plus

Comportement = Contexte x Personnalité

  • Article posté le 22/09/2023
  • Par Moreno Consulting

Par Yoann CARDOT.   Dans quelle mesure est-il possible de prédire, ou du moins anticiper, le comportement d’un individu dans un contexte particulier – et plus spécifiquement, un contexte professionnel […]

Voir plus